Eternal Art and Fiction

Le forum sur les Fanfictions et Fanarts/Graphs des principaux mangas comme Naruto, Bleach, One piece...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Naruto un renard ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Konochy
Flemm-modo
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 09/01/2009
Age : 31
Localisation : Gland-ville

MessageSujet: Naruto un renard ?   Dim 11 Jan - 18:02

Chapitre 1 : Réveil




Le Soleil m’éblouit les yeux et je dois longuement m’y habituer. Première sensation, la lourdeur de ma couverture. Jamais elle ne m’avait paru aussi pesante, au point de m’empêcher de respirer à fond. Je grogne dans ma barbe ou plutôt, je lâche un tout petit ronron à peine perceptible.

J’ouvre les yeux d’un coup et me regarde. Ah ! Horreur, j’ai plein de poils roux sur moi ! Mais qu’est ce qu’il m’arrive ?!
Après une minute à m’observer, un peu paniqué, je comprend alors le malheur qui vient de s’abattre sur moi. Par je ne sais quel enchantement, durant mon sommeil, je suis devenu un jeune renard. Je commence dès lors à soupçonner le deuxième habitant de mon corps, d’être à l’origine de ce changement très radical.

Seulement, ma première préoccupation est de retrouver mon apparence normale. Je descend, ou plutôt tombe maladroitement du lit. Je peine à me relever sur mes quatre pattes. Bon, je crois que je vais devoir m’habituer à me déplacer ainsi. C’est finalement plus facile et bien plus stable que d’être debout.

Je gambade alors dans mon petit appartement histoire de me faire les ‘pieds’. Petits saut sur les meubles, réception au sol. Je prend vite mes aises dans ma nouvelle apparence.
Mon petit estomac couine pour m’indiquer qu’il est bien vide. Nouveau problème, comment ouvrir le frigo ? Je trottine jusqu'à l’appareil et l’observe une minute.

Puis décidé, je saute et me cramponne à la poignée. La porte reste sur place. Et merde ! Je ne suis pas assez lourd pour l’ouvrir de cette façon.
La sonnette retentit deux fois. Je sursaute sur le coup avant de me calmer. L’ouïe d’un renard est bien meilleure que celle d’un homme, j’ai cru que mes tympans rendaient l’âme
.

-Naruto ! Debout espèce de fainéant ! grommela Sakura à l’extérieur, il fait froid dehors alors magne toi d’ouvrir !
Je me hâte jusqu'à la porte, mais je constate rapidement, que les serrures sont hors de portée. Sakura n’allait pas attendre longtemps. Je regarde rapidement autour de moi avant de bondir sur le rebord de la fenêtre que je n’avais pas fermée la veille.

-Naruto ! Je sais que tu es là !!
Aïe, elle est vraiment de mauvais poil. Je saute à l’extérieur et me retrouve juste à coté d’elle.
-NARUTO !!!
Arrrgh !! Qu’elle arrête de hurler comme ça ! C’est trop fort !
-Dans cinq secondes je défonce ta porte !!
Vite, je dois faire quelque chose pour l’empêcher de faire un massacre chez-moi !

Je vais donc jusqu'à elle, et me colle à ses jambes
.
-KYAAAAAAAAAA !!!
…Mon dieu, mes pauvres tympans.

Sakura me regarde alors, l’air surprise
.
-Ah mais…on dirait un renard.
Intriguée, elle approche ses mains vers moi.
-N’aie pas peur, tu dois être perdu ici.

Si j’étais normal, je serais sûrement rouge comme Hinata. Jamais elle n’avait osé le moindre geste avec moi. Comment lui faire comprendre ma situation ? Pour une fois, je serai content d’avoir le brillant, mais flemmard, cerveau de Shikamaru.
-Je vais te ramener chez-moi pour que tu te reposes, hein ?!

Puis elle me porte comme un bébé. Dans le fond, autant en profiter, surtout qu’elle a oubliée ma porte.



Chapitre 2 : Chez Sakura




La jeune ninja aux cheveux roses me trimballe à travers Konoha. Moi je suis aux anges, blottit contre sa poitrine, je ne bouge pas. Je ronronne même.
-J’ai toujours eu un don avec les animaux, commenta Sakura.
Je la regarde dans les yeux. Elle me sourit. Et quel sourire. Jamais elle ne m’en avait fait des pareils. Je me crois au paradis dans ses bras.
-Tient, tu as les yeux bleus ? Je ne savais pas que c’était possible.

Je pousse un léger grognement voulant dire : ‘Tu connais quelqu’un avec les même yeux’
.
-Bien, nous voilà chez-moi, annonça-t-elle.
Elle entre par une petite porte rose. Une odeur de parfum me parvient rapidement. Quelle sensation agréable
.
-M’man ! Je suis rentrée !
-Déjà Sakura ?
-Oui. Je voulais demander à Naruto si il voulait s’entraîner, mais j’ai été distraite par ceci.
-Tient mais ce ne serait pas un renard ? demanda la mère.
-Oui. Il traînait à côté de l’appartement de Naruto. Je l’ai donc ramené pour qu’il se repose et demain, je l’emmènerai dans la forêt.
-Bon, j’espère qu’il ne viendra pas mettre le désordre partout.
-Ne t’inquiète pas m’man. Je vais rester avec lui toute la journée. En plus il est trop mignon.

Sakura va vers la cuisine et me dépose doucement sur la table, ornée d’une nappe blanche à fleur. Quelques secondes plus tard, elle rempli une assiette avec du lait frais. Bizarrement, il n’y a que ça que je veux.
-Tient, c’est pour toi.

Je plonge mon museau dans le liquide et commence à laper. Exercice bien plus difficile que ce que je pensais. Je me barbouille plus que je ne bois. Mais c’est suffisant. Je pose mon derrière et me lèche les babines.
-Tu es encore jeune, comme je le pensais, ajouta Sakura.
‘Evidemment, on a le même âge’, se traduit par un grognement de ma part
.
-Bon, on va dans ma chambre. Je te montrerais des trucs qui te plairons.

Elle sourit à nouveau avant de me prendre à nouveau dans ses bras. Maladroitement, je tire un peu sur son décolleté léger avec ma patte. J’aperçois brièvement ce qui y est caché.
-Hé ! Tu es un sacré cachottier. Je te donnerai bien la tétée, mais je n’ai que douze ans.
Elle retire doucement ma patte pendant que nous montons à l’étage.

Pour une fois que ce n’étais pas fait exprès. Décidément tout va à l’envers aujourd’hui. Mais d’un côté, ça a ses avantages. Elle ferme doucement la porte et me permet de me promener sur le parquet de bois
.
-Bien, à défaut de vrai entraînement avec l’autre baka, je vais faire quelques exercices toute seule avec toi.

Elle commença par des mouvements des bras, suivit de rotations du bassin, pour finir avec les genoux et les chevilles. Je la regarde sagement dans mon coin. Elle démarre ensuite quelques contorsions comme mettre sa tête entre ses pieds, ou le classique grand-écart. Je suis plutôt étonné et admiratif. Elle a une sacré souplesse, même pour une fille. J’aimerais lui dire ce que je pense, mais sachant pertinemment qu’elle ne comprendrait pas, je garde le silence.

Après deux heures et un peu de sueur, elle se décide à s’arrêter
.
-Bien, ça me suffira pour aujourd’hui. Je vais me prendre une bonne douche.
J’ouvre alors de grands yeux. Elle se déshabille devant moi, comme si je n’existait pas. Mon cœur fait des bonds alors que le sang me monte à la tête.

J’ai beau être un renard, ce genre de spectacle me fait beaucoup d’effet. J’en connais un qui serrait tout aussi heureux d’être à ma place. La voici en sous-vêtements composés d’un petit soutient-gorge blanc, guère bombé, et d’une culotte de même couleur. Je suis ébloui par ce que je vois. Sakura commence à vouloir retirer ce qui lui reste…


-Ah je t’avais oublié toi, me dit-elle en rosissant un peu, heureusement qu’il n’y a pas de Naruto, de Kakashi-sensei ou de Jiraya dans les environs pour me voir ainsi. Le seul que j’accepterai, c’est Sasuke-kun.

Je triomphe intérieurement. ‘Pour Naruto c’est raté ma belle !‘ Elle va donc vers sa petite salle de bain et s’y enferme…Ouf, j’ai cru que j’allais exploser sous la pression sanguine. Au bout d’une minute, j’entend l’eau couler et…et elle fredonne sous la douche. Une voix claire et douce. Je me laisse bercer par la musique. Je sombre dans un sommeil profond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konochy
Flemm-modo
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 09/01/2009
Age : 31
Localisation : Gland-ville

MessageSujet: Re: Naruto un renard ?   Mar 13 Jan - 22:06

Chapitre 3 : Les espoirs de Sakura




Je me réveille à nouveau. Je ne reconnais rien sur le coup. Une porte s’ouvre pour laisser passer Sakura. Tout me reviens aussi vite qu’un éclair. Je me redresse sur son lit très confortable.
-Tient, tu es réveillé ?

Je sautille sur ses draps pour lui répondre positivement.
-En pleine forme on dirait. Voilà encore du lait si tu veux.
Elle dépose une autre assiette de lait devant moi. J‘absorbe le liquide avec plus d’assurance qu’il y a quelques heures.

Après une minute de ravitaillement, elle reprend l’assiette et s’en va en souriant. Finalement, garder cette apparence ne me gène plus autant. J’entend soudainement des voix, venant de l’étage inférieur. Je tend alors l’oreille
:
-Alors, comment ça se passe avec le renard ?
-Très bien, il est sage comme tout, répondit Sakura à sa mère, ça me fait de la peine de devoir le laisser au milieu de la forêt. On pourrait croire qu’il est apprivoisé.
-Nous n’avons pas trop le choix. Ces bêtes là sont mignonnes à cet âge là, mais quand il grandira, son instinct animal fera surface et il pourrait faire du grabuge.
-Oui…malheureusement.

La réalité revient comme un coup de tonnerre à mon cerveau. Il ne me reste pas beaucoup de temps pour me sortir de cette apparence. La nuit va tomber et je me contente de profiter de Sakura contre son gré. Cette nuit allait être longue accompagnée d’un mal de crâne certain.
Elle entre à nouveau dans sa chambre, toujours aussi souriante. Mais je distingue aisément dans son regard une pointe de tristesse
.

-La vie est parfois injuste. J’aimerai te garder avec moi, mais je sais bien qu’un jour ou l’autre je ne serais plus rien pour toi et que tu t’en iras revoir les tiens dans la forêt. Moi j’aime Sasuke-kun alors qu’il ne fait mine de rien voir. En plus, je me coltine Naruto, qui est un sacré pot de colle quand il veux. Il ne cesse jamais de hurler des idioties, mais il a un cœur d’or au fond. C’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup pour sa solidité mentale et son envie de ne jamais renoncer à son rêve de devenir Hokage. Quand j’y pense, Sasuke-kun a raison à propos de moi. Je ne suis qu’un boulet pour l’équipe et il devait tout le temps venir me sauver la vie et me protéger avec Naruto. C’est pourquoi je m’entraîne pour devenir une ninja-médecin. Je ferais tout mon possible pour y arriver et avoir une vraie utilité dans un groupe. D’après Kakashi-sensei, le seul truc que j’arrive à faire mieux que les autres, c’est gérer les flux de mon chakra. Mais il m’a dit que cette facilité venait en autre de la faible quantité dont je dispose alors que Naruto et Sasuke sont de vrais réservoirs et ne semblent jamais s’épuiser.
Enfin bon, je me demande pourquoi je te raconte tout ça, tu ne comprends pas un seul mot.

J’étais complètement muet, mais j’ai parfaitement tout compris. Quel choc ça me fait d’entendre tout ça de sa bouche. Tant de souffrance et d’espoir. Elle aussi voudrait être reconnue comme elle devrait l’être. Finalement, nos objectifs sont sensiblement communs.
Sakura se met à sangloter doucement. Machinalement, je viens sur ses cuisses et me roule en boule pour la rassurer
.

-Mais peu importe ce que je dis. Ce qui compte c’est ce que je fais.
Elle se lève brusquement et je manque de tomber par terre. Je me réceptionne rapidement sur son lit.
-Bon, j’espère que tu ne feras pas de bêtises. Je dois aller manger. Je reviens vite.
Sakura franchi le pas de la porte, toujours avec ce sourire un peu tristounet. Je pose ma tête entre mes pattes et attend patiemment son retour.



Chapitre 4 : Nuit mouvementée




Une demi-heure plus tard, la voici qui reviens dans sa chambre. Elle sourit encore et toujours. C’est bien la première fois que je la voie autant sourire en une journée. Pourtant, quand j’y repense, il n’y a pas de quoi se réjouir autant. Je l’ai laissé, malgré moi, en plan devant ma porte alors qu’il était prévu qu’on s’entraîne ensemble. Mais lorsqu’elle m’a vue, c’est comme si elle avait tout oublié.
Finalement, Shikamaru n’a pas tort. Les femmes sont parfois très bizarres et difficiles à comprendre.

Oula, voilà qu’elle se déshabille à nouveau sous mon nez, en gardant bien entendu ses sous-vêtements. Je chasse comme je peux les pensées mal tournées alors qu’elle enfile un mignon pyjama rose-pâle. On dirait une peluche, que j’adorerais tenir contre moi, tellement est semble fragile. Mais il ne faut pas s’y fier. Elle possède un caractère bien trempé et…c’est moi qui en fait les frais à tout les coups.

Sakura s’installe rapidement sous les couvertures. Moi je suis tranquillement assis près de ses pieds
.
-Bien, il est temps de dormir, petit-renard.
‘Moi, dormir ? Comme si je n’avais que ça à faire.’
Je pousse donc un petit grognement lorsqu’elle éteint la lumière pour laisser place à l’obscurité
.
-Et tâche de ne pas me réveiller au milieu de la nuit. Je m’en voudrai de t’envoyer valser dehors en passant par la fenêtre.

J’attend donc qu’elle s’endorme avant de faire quoique ce soit. En attendant, voyons quelles solutions s’offrent à moi.
Je pourrais attendre le lendemain et qu’elle me dépose dans la forêt. Je retournerais ensuite à Konoha et j’irai voir quelqu’un d’autre. Je ne sais pas encore qui, mais j’ai toute la nuit devant moi.
Au pire, je peux toujours m’enfuir avant le réveil de Sakura et chercher de l’aide. Mais il n’y a pas grand monde qui soit éveillé au beau milieu de la nuit.

Bon, je vais donc me résigner à attendre demain matin. Je m’attend à tous sauf à ça.
Dans son sommeil, Sakura bouge beaucoup, marmonne des choses incompréhensibles et le pire, elle manque de m’éjecter de son lit. Je file illico jusqu'à sa tête, en espérant y être plus en sécurité.

Je m’assure pendant quelques minutes qu’elle était à nouveau calme avant de me laisser envahir par le sommeil. Je me demande vraiment pourquoi je dors autant. Ce doit être parce que je suis un petit-renard.
Je suis donc roulé en boule, tout près d’elle alors que je sombre…et me réveille en sursaut quand elle m’enlace avec son bras.

Oh Sakura, si tu savais combien j’apprécie ce moment là. Je me rendors doucement, le cœur léger, léger…ZZzzZzzzz…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konochy
Flemm-modo
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 09/01/2009
Age : 31
Localisation : Gland-ville

MessageSujet: Re: Naruto un renard ?   Mar 20 Jan - 14:38

Chapitre 5 : Dans ses bras




DRIIIIIIIIIIIIIINNNGG !!!
Mais quel est donc ce bruit immonde qui m’explose les tympans ?!! Je planque mes oreilles de mon mieux alors que les tintement continue à un volume sonore digne d’une explosion situé à deux mètres.

Ouf ! Sakura vient d’arrêter ce maudit réveil. Elle baille ouvertement alors que je me met debout sur mes quatre pattes
.
-Salut toi…Ah j’ai bien dormi.
Elle se lève et file dans la salle de bains avec des affaires propres…identiques à d’habitude.

Après dix minutes de toilette, elle ressort, habillée et souriante, comme la veille
.
-Bon, on va déjeuner, annonce-t-elle.
Je saute alors du lit pour aller vers la porte. Elle ouvre et nous descendons les escaliers pour se diriger vers la cuisine
.
-B’jour m’man !
-Bonjour Sakura, bien dormi ? demanda sa mère.
-Oui, très bien même.
-Et notre petit compagnon ne t’a pas gêné ?
-Pas du tout, il est presque aussi obéissant qu’un chien et aussi mignon qu’un chat, répondit Sakura, j’aimerai tant pouvoir le garder.
-Mais il doit avoir sa famille qui doit l’attendre quelque part en forêt. Les priver d’un de leur petits, c’est malsain.
-Oui…je sais.

Elle me regarde tristement.
-J’ai l’impression qu’il comprend ce que je lui raconte. C’est vraiment très étrange.
-Les animaux sentent peut-être quand il y a de la tristesse ou de la joie, que ce soit de nous ou d’un autre animal. Mais personne ne peut-être à leur place.
-Sauf cette pauvre nouille d’Ino, fit Sakura tout bas.

Après le petit-déjeuner, elle m’emporte donc à l’extérieur du village. Un petit vent frais souffle sur Konoha, mais je ne sens rien, blottit contre elle. Après dix minutes de marche en dehors du village, elle me dépose par terre, à quelques mètres de la forêt
.
-Hé bien voilà, il est temps que tu retournes chez-toi.

Mais chez-moi c’est à Konoha !…Si seulement je pouvais lui faire comprendre ça. Elle se retourne et fais quelques pas avant de s’arrêter. Moi je suis assis par terre et je la regarde.
Elle me regarde à nouveau, ses yeux montrant une grande tristesse.
L’instant d’après, elle est à genou et me serre fort contre sa joue.

Je la laisse faire, ne sachant pas quoi faire d’autre. Elle me repose au bout d’une minute et s’en va en courant. Je la regarde s’éloigner.
Sakura…tu es donc aussi sensible…Un simple renard suffit à te rendre heureuse en l’espace d’une journée.

Je suis bouleversé, mais quand je constate qu’elle est bien loin de moi, la réalité reprend le dessus. Je me met donc à trottiner sur le chemin menant à Konoha. Je pense que la seule personne qui pourra comprendre qui je suis n’est autre qu’elle
.



Chapitre 6 : Enfin découvert




Me voici à nouveau dans mon village. Mais cette fois-ci, j’allais devoir me débrouiller seul. Je manque de justesse de me faire piétiner par deux hommes en pleine conversation. Manifestement, ceux là ne voient rien en-dessous de leur nez. Je slalome de mon mieux à travers les jambes immenses des habitants. Point positif, personne ne me remarque, sauf quelques enfants qui tentent alors de me suivre, mais je suis bien plus rapide.

Enfin cette grande bâtisse s’étend à mes yeux et je fonce vers la porte. Evidemment, celle-ci est fermée. Soudain, elle s’ouvre subitement, manquant de peu de me bousiller le museau. Izumo en sort avec une pile de paperasse en grommelant quelque chose comme
:
-Toujours moi qui me trimballe les tonnes de papiers. La prochaine fois, j’oblige Kotetsu à prendre ma place, sinon je risque de m’éclater le dos avant même d’avoir les cheveux gris.

Je profite donc de l’ouverture pour me glisser à l’intérieur et grimper les escaliers par petits bonds.
Voilà enfin la bonne porte. Des voix féminines proviennent de l’intérieur et je crois reconnaître celle de Sakura
.
-…mais cela va bientôt faire deux jours qu’il a disparu, je suis vraiment inquiète à son sujet.
-Effectivement, répondit une voix adulte mais féminine également, je vais convoquer tout le monde dans l’après-midi pour préparer les recherches. Nous le retrouverons à coup sûr.
-Merci, Tsunade-sensei.
-En attendant, je vais te demander de transmettre un message pour Kakashi. Votre équipe sera sous la tutelle de celle de Gai le temps que nous retrouvions Naruto.
-Ah…Comme vous voudrez, Sensei.
-Sakura…attend la réunion. Ne t’aventure pas toute seule.
-Soyez sans crainte, assura ma coéquipière inquiète.

Des bruits de pas s’approchent de la porte. Vite ! Une cachette ! La poignée tourne alors que je bondis sous un tabouret, surplombé d’un vase. Je me colle au mur le plus possible, alors que la porte s’ouvre. Sakura passe devant moi, la tête en l’air puis disparaît dans les escalier.

Je m’assure quelques secondes que personne ne risque de venir et j’approche de la fameuse porte. Hum…comment l’ouvrir ? Me voilà bien malin. Un juron explose dans la pièce et l’instant suivant, la porte est transpercée par un siège à roulettes. La vieille est de mauvaise humeur. En tout cas, moi j’en profite pour bondir dans son bureau.

Je la vois de dos, ses nattes blondes retombant sur sa longue veste verte qu’elle porte tout le temps : la Cinquième Hokage.
Je marche discrètement dans sa direction, puis d’un bond, me retrouve sur son bureau personnel. Elle ne remarque rien, perdue dans ses pensées.

Je pousse un grognement. Puis un autre, plus fort. Tsunade se retourne et m’aperçois enfin
.
-Tient, mais qu’est ce que tu fabriques là toi ?
Ah zuuut ! Mais qu’est ce que je vais devoir faire pour lui faire comprendre ?
-C’est bien la première fois que je vois un animal sauvage ici.
Je la regarde fixement dans les yeux. Elle aussi, son visage prenant lentement une expression de surprise.
-Ce…ces yeux…on dirait…Naruto ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naruto un renard ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naruto un renard ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dieu-corbeau et démon-renard
» FC Kyuubi, le vieux renard mouillé
» ( Sondage) One piece VS Naruto
» Le renard en tube
» Le Corbeau et le Renard (façon Pierre Perret)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Art and Fiction :: Fanfiction :: Naruto-
Sauter vers: